Art de Vivre

PLAISIRS BISTRONOMIQUES

Les vins du Beaujolais font la satisfaction des plus fins gourmets !
Au fil de l’année, des chefs cuisiniers – cavistes – sommeliers révèleront leurs conseils pour des accords mets-vins, leurs recettes classiques mais aussi les atypiques, qui invitent le vin là où on ne l’attend pas. Place aux surprises, et surtout aux saveurs !

Vincent Dechelette

Caves Le Troisième Fleuve

Lyon (69) - 1er et 9ème arrondissement

Vincent Dechelette alias Gare Gamay prône son amour pour le Gamay en proposant une bonne centaine de références beaujolaises en boutique. Patron caviste du Troisième Fleuve depuis plus de trois ans, ce dernier suit avec passion une brassée de vignerons jeunes générations. Quittant le monde du graphisme il y a 10 ans pour rejoindre celui du vin, ce jeune lyonnais d’origine propose un petit bout de Beaujolais en ville. Ambiance de potes, événements et dégustations régulières, il n’est jamais à court de Gamay dans les caves du Troisième Fleuve !

Le Troisième Fleuve, déjà deux boutiques sur Lyon :

Valmy – 23 Grande Rue de Vaise – 69009 Lyon
Tél. 09 87 02 52 60

Lyon Centre
3 rue du Plâtre – 69002 Lyon
Tél. 09 73 14 72 32

Troisiemefleuve-devanture
Troisiemefleuve-entree
Troisiemefleuve-devanture2
Troisiemefleuve-verre
Troisiemefleuve-bouteilles
Troisiemefleuve-interieur

« Vincent, pourquoi vous êtes-vous installés sur Lyon ?

C’est ma ville natale, j’ai été formé ici et je ne me voyais pas m’installer ailleurs. J’ai eu la chance de travailler à l’Antic Wine – Lyon 5 pendant 8 ans. Mes débuts de rencontre avec les vignerons du Beaujolais se sont faites là-bas.
C’est une région et un vignoble que j’adore. J’ai eu envie de lui donner de la légitimité, tous ces vins à 30 min de Lyon sont encore si timides. J’ai eu envie de participer à l’épanouissement de ce vignoble en ouvrant ma première boutique « Le Troisième Fleuve » à Vaise en décembre 2016.
Les Beaujolais sont des vins faciles à boire et s’adaptent très bien aux tendances bistronomiques actuelles.

Pour la sélection des vins, vous faites comment ?

J’ai déjà la chance de me faire démarcher, beaucoup de vignerons passent à la cave.
J’ai une belle sélection des  » incontournables « , les locomotives que certains clients attendent. Et je participe à Bien Boire en Beaujolais courant avril, c’est la grande messe des Beaujolais, j’aime beaucoup. C’est un gain de temps considérable sur ma sélection. Ce salon est convivial, chaleureux et il y a de belles surprises chaque année sur les cuvées ! J’aime la diversité des rencontres que j’y fait, chaque vigneron(ne) a son identité.
Aujourd’hui, j’ai une centaine de références Beaujolaises pour mes clients.

Côté accords mets-vins, vous nous conseillez quoi ?

Il faut rester simple. Les Brouilly et Côte de Brouilly sont de véritables invitations à manger. J’aime leur structure, leur puissance. Pas besoin d’être chef cuisinier, un savoureux poulet rôti frites s’accordera avec un Brouilly. Tandis que la bavette échalote et le gratin dauphinois se marieront très bien avec un Côte de Brouilly.

Merci Gare Gamay. »