Ok, ok… On vous entend déjà, vous qui pensiez qu’à la lecture de notre dernier article vous étiez devenus des incollables :

– « Ah, parce qu’il y a DES différences !? »

Et oui ! Retenez qu’en matière de vin tout reste toujours à apprendre ! Alors voici quelques explications sur les types de vins ultra tendances du moment.

logo AB

Le vin bio(logique)

Un peu d’histoire ! Bien qu’officieusement millénaire, le vin biologique issu de l’agriculture du même nom, n’apparaît officiellement qu’en 1991, par le biais d’un cahier des charges européen le réglementant. Le dit cahier énonçait des principes d’agriculture biologique devant être respectés en viticulture, c’est-à-dire lors du travail de la vigne. Il faut attendre 2012 pour que ces principes soient étendus à la vinification, autrement dit à ce qui se passe en cave.

Les vins bénéficiant de ce label doivent donc aujourd’hui provenir de vignes non traitées aux insecticides et ne peuvent contenir que certains intrants*, certifiés « bio » évidemment. L’acidification, la désacidification, le traitement thermique, l’ajout de tanins, de soufre, les levures industrielles, restent autorisés.

Et quid des fameux sulfites** ? Leur taux est plus faible dans les vins biologiques que dans les vins « en conventionnel ». La teneur doit être inférieure à 50mg/L pour les vins secs et inférieure à 30mg/L pour tous les autres vins. Vous trouverez parfois le logo CAB, pour « Conversion en Agriculture Biologique », signifiant que le vignoble se trouve en période de conversion vers la certification « vin biologique ».

Évidemment ne se décrète pas « vin bio » qui veut ! En France, les contrôles – annuels et obligatoires – et certification sont délégués à des organismes indépendants agréés.

Le vin biodynamique

Le vin produit en biodynamie se rapproche du vin « bio » quant à la limitation des intrants. Il en diffère par l’utilisation de préparations à bases de plantes infusées ou macérées, de doses de soufre plus faibles et par le recours au calendrier lunaire. De façon générale, la biodynamie vise à réhabiliter, dynamiser et intensifier la vie organique dans le milieu où vit la vigne afin d’en renforcer la vitalité et la résistance. Issue de l’anthroposophie, courant à réputation plus ou moins ésotérique, la biodynamie ne fait pas l’unanimité chez les viticulteurs. Mais, pour ses partisans (dont des grands noms), elle permet d’optimiser l’expression du terroir. Son vin est donc censé en garantir une meilleure expression.

Différents labels existent pour ce type de vins mais n’ont pas de caractère obligatoire. Pour obtenir « Demeter », le plus ancien label de « vin biodynamique », il faut au préalable avoir obtenu la certification « AB ». Le label « Biodyvin », nécessite, lui, un contrôle de conformité effectué par Écocert

Le vin naturel

Dit aussi « vin nature » il diffère des 2 précédents en ce qu’il n’autorise aucun intrant lors de sa vinification, à l’exception si besoin, de sulfites (soufre) en très faible quantité. Les doses maximales total tolérées sont de 30mg/l pour les rouges, 40mg/l pour les blancs. Autre obligation, les vendanges sont nécessairement manuelles. L’Association des Vins Naturels (www.lesvinsnaturels.org), est aujourd’hui le seul organisme à en avoir élaboré un cahier des charges. Il n’existe en effet pas encore de législation ni de consensus autour de la définition exacte. Cette dénomination n’est donc pas certifiée mais une chose est certaine c’est qu’il est souvent, voire systématiquement, issu de raisins cultivés selon des méthodes agro-écologiques. C’est-à-dire ? L’agriculture biologique et la biodynamie !

« Et la boucle est bouclée », nous direz-vous.

Certes ! Et pour vraiment comparer quoi de mieux que de déguster ?!

Mais avant petit questionnaire pour voir si vous avez tout compris :

Un vin biologique est-il obligatoirement naturel ?

Un vin biodynamique est-il obligatoirement biologique ?

Un vin naturel est-il nécessairement biodynamique ?

Existe-t-il des vins sans sulfites ?

Vous préférez déguster un vin rouge sec ou un blanc sucré ?

Vous avez les réponses ? Envoyez-les-nous sur : https://terredesbrouilly.com/contact/


* ajouts de produits lors de la vinification
**Le dioxyde de soufre est utilisé en œnologie pour ses propriétés antiseptiques et antioxydantes

Sources :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vin_biologique
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vin_biodynamique
http://vin-biodynamique.com/definition.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Vin_naturel
https://www.vinsnaturels.fr/index.php
https://www.carnetdevins.fr/guide-vin-naturel/definition-vin-naturel/

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.