Quitter la ville et s’offrir un week-end œnologique

Puisque l’automne est là et que, sur les villes, « le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle », ne vous laissez pas envahir par le spleen du « Poëte » : en voiture, en train ou en moto, rejoignez la douceur des collines du Beaujolais. Venez vous réchauffer l’âme à la couleur rubis de nos crus de Brouilly !
Amis parisiens, c’est l’autoroute du Soleil qui vous conduira en quelques heures vers nos terres. « L’autoroute du Soleil », … et vous êtes déjà sortis de la grisaille poisseuse de la cité. Voilà, vous respirez à plein nez l’air pur des monts du Beaujolais. Bienvenue !
Amis et voisins lyonnais, vous connaissez bien l’itinéraire : trois quarts d’heure de route
et bienvenue à vous aussi !

A la rencontre d’un terroir et de son vignoble

Découvrir le vignoble des AOP Brouilly et Côte de Brouilly en automne est une excellente idée !
L’humidité a fait reverdir l’herbe. Les forêts et les haies se parent de couleurs chaudes et vives. Les feuilles des pieds de vigne ont rougi et chuteront bientôt peu à peu. C’est comme si la nature nous faisait une dernière et majestueuse révérence avant de tomber en dormance. Vous cheminerez le long des vignes puis dans le cœur des bosquets de feuillus, le regard vif et l’œil aux aguets, rêvant pour le dîner d’une bonne poêlée de champignons :
trompettes de la mort,  chanterelles cendrées, cèpes, morilles ? Tout dépendra de votre chance et de la nature des sols où vous vous promenez. La diversité géologique de la terre des Brouilly fait la richesse de ce terroir.

Dégustation de vin chez des vignerons indépendants

A cette période de l’automne, les vendanges sont achevées. Les vignerons s’activent près des cuves : remontages, pigeages, pressurages, élevage. Pour autant, les vignerons indépendants,  travaillant les AOP Brouilly et Côte de Brouilly, seront heureux de vous accueillir et de vous expliquer les techniques de culture et de vinification. Heureux aussi de vous en faire déguster les crus : un art auquel vous serez initiés par de véritables passionnés. Ils vous parleront d’abord d’AOP, de cépage et de chai. En un geste maitrisé, faisant tourner le vin au fond du verre, ils vous inviteront à en admirer la robe, à en sentir les notes avant d’en savourer le goût, la texture et la longueur. Enfin, ils vous renseigneront sur les plats que de pareils crus accompagnent parfaitement.

La soirée entre amis, bonne humeur, bonne bouffe et bon vin

Poursuivons votre week-end idéal, et puisqu’il est question « d’idéal », imaginons que vous avez ramené un bon kilo de champignons de votre promenade.
Alors que l’ami Manu réunit buches et petit bois pour allumer une belle flambée, l’ami Éric débouche une bouteille de Côte de Brouilly. En cuisine, le copain Yann s’active. Au menu, sa spécialité : filet mignon de veau en croûte et garniture de champignons. Les autres ont mis la table et, assis au fond du canapé, jouent à « Pierre, feuille, ciseaux » en donnant de temps en temps un conseil à Manu qui peine à allumer le feu. Une heure après, le feu crépite, les verres tintent, le doux fumet des champignons chatouille les narines et ça réclame à grands cris : « On a faim, on a faim, on a faim ! »
Trois heures après, les estomacs sont rassasiés, les rires fusent, les dernières braises scintillent en transparence dans les verres à moitié pleins. Le plus philosophe de la bande murmure : « Le Brouilly, c’est le vin des copains. »

 

Pour les voyageurs immobiles

On vous a fait rêver ! Et si vous n’avez pas pu vous déplacer, n’en soyez pas frustrés ! Vivez ce week-end comme le « poëte » précédemment cité aimait les voyages : immobiles. Ici vous pouvez rencontrer tous nos vignerons indépendants :
https://terredesbrouilly.com/domaines/
Et là, vous procurer les AOP Brouilly et Côte de Brouilly : https://www.espace-des-brouilly.com
Pour le reste, on vous fait confiance : quelques messages à vos amis et hop, à votre tour
de déguster, rire et bien manger !

P.S. n°1 : L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération
P.S. n°2 : Pour ceux qui auraient un doute, le « poëte », c’est Charles Baudelaire.

Découvrez toutes les actualités de Brouilly sur notre blog visitez notre blog.